L’affaire des poisons

Dans les « coulisses » de la Cour de Louis XIV , des troubles affaires d'empoisonnement, de magies et messes noires, sacrifices rituels d'enfants ont cours. Une vaste enquête policière menée par le Lieutenant Général de Police La Reynie va découvrir le « pot aux roses ». De grands noms de la cours sont impliqués dont la Marquise de Montespan, favorite du roi. Quand celui-ci apprendra tout ce qui se trame autour de lui (afin que son honneur ne soit pas bafoué vis à vis des autres rois d'Europe), il supprimera la chambre Ardente (tribunal) en 1682 et fera transporter par lettres de cachet en différentes forteresses les plus sûres du royaume tous ces « prisonniers retenue » dont la raison d'Etat empêche le jugement.

Dans les « coulisses » de la Cour de Louis XIV , des troubles affaires d’empoisonnement, de magies et messes noires, sacrifices rituels d’enfants ont cours. Une vaste enquête policière menée par le Lieutenant Général de Police La Reynie va découvrir le « pot aux roses ». De grands noms de la cours sont impliqués dont la Marquise de Montespan, favorite du roi. Quand celui-ci apprendra tout ce qui se trame autour de lui (afin que son honneur ne soit pas bafoué vis à vis des autres rois d’Europe), il supprimera la chambre Ardente (tribunal) en 1682 et fera transporter par lettres de cachet en différentes forteresses les plus sûres du royaume tous ces « prisonniers retenue » dont la raison d’Etat empêche le jugement.