Fin XIX° à nos jours

L’armée quittera Villefranche et le château fort en 1890.

Pendant la première guerre mondiale , un détachement militaire sera en place. Le château fort servira de « prison » pour 12 officiers allemands qui mèneront en ces lieux « la vie de château ».

De 1940 à 1944, des supplétifs et réservistes l’occupèrent, celui-ci servant de base de surveillance aérienne.

La Direction des Domaines en 1927 ventile le monument et ses dépenses. Elle le propose à la municipalité de l’époque qu’elle allait les mettre en vente. « Ne voyant pas l’utilité que la commune pourrait retirer de ces ouvrages, décide qu’il n’y a pas lieu d’enchérir… » et c’est ainsi que l’ensemble est devenu privé, acheté par M. Julien Laurens, industriel à Alger.

Il le baptisa FORT LIBERIA en hommage à la ville qui s’appelait à l’origine VILLA LIBERIA (ville libre).

Il fut racheté par M. Marcel Puy le 22 juin 1957 , puis par acte sous seing privé, en date du 21 juin 1984 il le cédera par bail emphytéotique de 99 ans à quatre couples de commerçants de Villefranche.

Trois années furent nécessaires pour le restaurer , lui apporter toutes les mesures de sécurité, etc.. le 9 juillet 1987, il ouvrait les portes au public…

Un succès grandissant qui en fait locomotive du tourisme en Conflent, Villefranche grâce à lui a acquis une autre dimension.